18 avenue Frédéric Mistral

34000 Montpellier

Tel: 07 82 03 82 75

Nous contacter par E-Mail

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon

LESILENCE DE LA MER

A-t-on le droit de se taire ? Doit-on se taire pour sauver ce qui reste de son intégrité ? Refuser le dialogue aujourd'hui est-ce une manifestation de force ou un simple aveu d’impuissance ?

De Vercors

Adapté de la nouvelle du même titre par l’auteur

Mise en scène : Gilbert Ponté

 

Avec : Joël Abadie, Jacques Rebouillat et Marion Petit Pauby en alternance avec Maryan Liver

Création lumières et sons : Kosta Asmanis

Régie lumière : Benoît Cornard

 

Durée : 1h

Tout public, à partir de 12 ans 

En pleine Seconde Guerre mondiale, un homme et sa nièce se voient forcés d’accueillir chez eux un officier allemand.

A défaut de pouvoir s’y opposer, ils prennent le parti de s’emmurer dans le silence, de faire comme si l’étranger n’était pas là.

Cette pièce sur la désobéissance est un appel au réveil des consciences, au sursaut face à l’inacceptable.

Publié en 1942, ce texte de Vercors est dʼautant plus puissant quʼil a été diffusé dans la clandestinité.

Lʼœuvre a dérangé, cʼest certain. Voir jouer ce classique apporte une dimension supplémentaire au texte déjà si fort.

WHAT PEOPLE SAY

« Pour découvrir un texte fort et poétique.
Et pour se remettre en question » 
Rachelle Dhery, Un Fauteuil pour l’Orchestre

 

Gilbert Ponté

Metteur en scène

Gilbert Ponté est comédien, metteur en scène, auteur, traducteur, formateur, animateur culturel et directeur artistique de la compagnie La Birba.

Il crée son propre style et sa propre écriture théâtrale. Il se définit lui-même comme comédien conteur et écrit et met en scène ses propres textes.

Il est notamment l'adaptateur et l'interprète de « La ferme des animaux » d'après George Orwell et de « Michael Kohlaas, l’homme révolté » d’après Heinrich von Kleist.

Il a également adapté pour la scène : « Le Bar sous la Mer » de Stefano Benni, « Le Saint jongleur François » de Dario Fo, joué à la Comédie Française par Guillaume Gallienne et « 99 F » de Frédéric Beigbeder.

Il est enfin l’auteur de « L'enfant de la cité », de « Le monde est bien trop grand », de « Chrysalide », ou encore de « La dernière nuit de Molière ».

Joël Abadie,

Werner Von Ebrennac

Après des études de droit et de sciences politiques, Joël Abadie suit une formation de comédien au conservatoire d’Orléans puis au Studio Jack Garfein qui va l'amener à jouer des personnages tant classiques (Marc-Antoine dans le «Jules César» de William Shakespeare, Hippolyte dans le « Phèdre » de Jean Racine, Ruy Blas de Victor Hugo dirigé par Maryan Liver ou Dom Juan dans la pièce de Molière mise en scène par Dominique Ferrier) que modernes (Garçin dans « Huis clos » de Jean-Paul Sartre ou Jean dans « Mademoiselle Julie » d’August Strindberg dirigé par Jack Garfein).

Passionné d’histoire politique, il incarne Werner von Ebrennac dans «Le Silence de la mer»

de Vercors, mis en scène par Serge Dekramer puis par Gilbert Ponté et tient le rôle de

 Raphaël dans « Oui » de Gabriel Arout, mis en scène par Kader Roubahie.

On lui découvre enfin une veine comique avec des rôles comme celui de Fred dans

« Ta Gueule Je t’aime » de Thierry Samitier.

Jacques Rebouillat

L'oncle

Un beau soir de 1981, Jacques Rebouillat poussa, un peu par hasard, la porte d’un atelier théâtre de Nogent-sur-Marne : c’en était fait ! Il y avait mis le petit doigt … Tout le reste suivit !

Il y rencontra son Maître, Fabienne Gautier, ancienne élève du Conservatoire de Paris, qui l’année suivante devait fonder sa propre compagnie : Le Pocket Théâtre.

C’était parti pour vingt ans de succès et de galères !

Très tôt, il fit sien l’adage de Louis Jouvet à son fils : « Tu veux faire du théâtre ? Apprend l’électricité ! » Donc, tout en interprétant Molière, Racine, Sartre, Lorca, Woody Allen, Obaldia ou Pinter, il découvrit, de stages en stages et sur le tas, l’éclairage, le son, les décors, la peinture et menuiserie, la machinerie, l’art du gaffeur et du fil de fer…

Plus tard, le voilà à Montpellier où on le retrouve dans de nombreux spectacles : La Dispute de Marivaux, Médée d’Anouilh, Rapt d’Ahmed Medani, Le Monte-Plats de Harold Pinter, Dialogues de bêtes de Colette,

Dom Juan de Molière, Phèdre de Racine, Ruy Blas de Victor Hugo, etc. montés par diverses compagnies.

Marion Petit,

la nièce

Après avoir été formée au Conservatoire de Bordeaux durant deux ans, Marion Petit Pauby intègre l’ENSATT Lyon dans la 72ème promotion.

 

Pendant sa formation, elle suit les classes de Philippe Delaigue, Guillaume Lévêque, Agnès Dewitte, Anne Fisher et bien d’autres.

 

A sa sortie, elle travaille sous la direction de Sei Shiomi, rencontra Yoshi Oida et continua le Collectif Bim créé à la sortie de son école.

Depuis 2014, Marion a intégré la compagnie de Gilbert Ponté.

 Spectacle Birba en tournée : Chrysalide.

Maryan Liver,

la nièce

De cours en stages elle étudie auprès, entre autres, de Raymond Acquaviva, Bruno Putzulu, Anne Bourgeois, Didier Long ou Frédérique Farina. En Thaïlande elle étudie avec le maître Suchart Subsin.

Sous la direction de R. Acquaviva elle commence comme chanteuse dans Le Bourgeois Gentilhomme de Molière puis comme comédienne dans Le Songe d’une Nuit d’Eté de William Shakespeare.

Comédienne dans de nombreux spectacles, elle commence la mise en scène en 2010 en signant notamment Le Colonel-Oiseau de Hristo Boytchev. Deux de ses mises en scène présentées par la Compagnie des 2 Lunes sont actuellement à l’affiche : Ruy Blas de Victor Hugo et Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand.

  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Instagram Social Icon