LESILENCE DE LA MER

A-t-on le droit de se taire ? Doit-on se taire pour sauver ce qui reste de son intégrité ? Refuser le dialogue aujourd'hui est-ce une manifestation de force ou un simple aveu d’impuissance ?

De Vercors

Adapté de la nouvelle du même titre par l’auteur

Mise en scène : Gilbert Ponté

 

Avec : Joël Abadie, Floriane Delahousse et Philippe Saïd

Création lumières et sons : Kosta Asmanis

 

Durée : 1h

Tout public, à partir de 12 ans 

En pleine Seconde Guerre mondiale, un homme et sa nièce se voient forcés d’accueillir chez eux un officier allemand.

A défaut de pouvoir s’y opposer, ils prennent le parti de s’emmurer dans le silence, de faire comme si l’étranger n’était pas là.

Cette pièce sur la désobéissance est un appel au réveil des consciences, au sursaut face à l’inacceptable.

 

Publié en 1942, ce texte de Vercors est dʼautant plus puissant quʼil a été diffusé dans la clandestinité.

 

Lʼœuvre a dérangé, cʼest certain. Voir jouer ce classique apporte une dimension supplémentaire au texte déjà si fort.

« Pour découvrir un texte fort et poétique.
Et pour se remettre en question » 
Rachelle Dhery, Un Fauteuil pour l’Orchestre

 

TÉLECHARGER

LE

DOSSIER DE PRESSE

Gilbert Ponté

Metteur en scène

Gilbert Ponté est comédien, metteur en scène, auteur, traducteur, formateur, animateur culturel et directeur artistique de la compagnie La Birba. 

Après des études de théâtre à l'ENSATT, Gilbert Ponté débute sa carrière auprès de Suzanne Flon, actrice qui va marquer définitivement son choix de l’exigence. 

A partir de  1989, il  mène  une  carrière  de soliste. Il crée son propre style et sa propre écriture théâtrale. Il se définit lui-même comme comédien conteur et écrit et met en scène ses propres textes.

Il est notamment l'adaptateur et l'interprète de La Ferme des animaux d'après George Orwell et de la pièce Michael Kohlhaas, l’homme révolté d’après Heinrich von Kleist.

Il a également adapté pour la scène : Le Bar sous la Mer de Stefano Benni, Le Saint jongleur François de Dario Fo, joué à la Comédie  Française  par Guillaume  Gallienne, 99 F de Frédéric Beigbeder et De Pékin à Lampedusa.

 

Il est enfin l’auteur de L'enfant de la cité, Le monde est bien trop grand, Chrysalide ou encore La dernière nuit de Molière.

14-Joel-ABADIE-210518-photo-Mohamed-KHALIL-0531.jpg

Joël Abadie,

Werner Von Ebrennac

Une licence de droit et une maîtrise de sciences politiques en poche, Joël Abadie s’initie au métier d’acteur au conservatoire d’Art dramatique d’Orléans, puis au Studio Jack Garfein. 

Sa prédilection pour les grands auteurs du répertoire classique et moderne le conduit à incarner des personnages tels que Marc   Antoine dans  Jules César de Shakespeare, Dom Juan (Molière), Ruy Blas (Hugo), Hippolyte dans Phèdre et Oreste dans Andromaque de Racine, Jean dans Sodome et Gomorrhe de Giraudoux ou encore Garcin dans Huis clos de Sartre. 

Ses premières études l’ont également amené à interpréter des textes historiques et engagés tels que Le Silence de la mer, Oui de Gabriel Arout et Moi, Alfred Dreyfus, seul en scène inspiré de la correspondance et du journal du capitaine Dreyfus. 

Il tourne également pour la télévision dans Tandem et Candice Renoir et tient le rôle principal du court métrage Vacances, réalisé par Stéphane Vuillet et Jacques Gamblin, dans une veine plus comique qu’il retrouve d’ailleurs sur scène avec Ta gueule je t’aime de Thierry Samitier et Comment élever un ado d’appartement 2.0, version théâtralisée de l’essai d’Anne de Rancourt. 

Il prépare enfin un tour de chant et de poésie, Les mots bleus, accompagné par le pianiste et accordéoniste Jérémie Bourges.

  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Instagram Social Icon
Philippe Saïd © Diana M Photography.jpg

Philippe Saïd
L'oncle

Né en 1958 à Lyon, Philippe Saïd est co­mé­dien, im­pro­vi­sa­teur, for­ma­teur, met­teur en scè­ne ou chanteur à ses heu­res... C'est un gour­mand qui fonc­tion­ne " aux coups de cœur " et qui al­ter­ne les plaisirs en per­ma­nen­ce.
Après un rapide passage au conservatoire de Lyon, il commence très vite à jouer avec diverses compagnies de Rhône-Alpes. Avec elles et pendant une vingtaine d’années, il aborde les répertoires de Molière, Marivaux, Shakespeare ou Tchekhov pour les classiques, ainsi que de nombreux contemporains comme Arrabal, Karl Valentin, Sartre, Pinter, Horovitz, Clarisse Lispector… Il travaille alors sous les directions de Patrick Timsit, Jean-Paul Lucet, Dominique Ferrier…
Il découvre en 1986 l’improvisation théâtrale qu’il pratique assidûment depuis 35 ans. Il est le co fondateur de la Ligue d’Impro Lyonnaise et fut membre pendant 10 ans de l’équipe de France.
A Paris depuis 2013, il travaille alors avec Didier Caron, Jean-Louis Bourdon, Stéphan Druet, Maxime Larouy…
Parallèlement il tourne régulièrement pour la télévision et le cinéma, une quarantaine de films, notamment sous la direction de Bertrand Tavernier pour « Laissez-passer » et « Holy Lola ». On le retrouve plus récemment dans « Eiffel » de Martin Bourboulon et dans un court métrage du Studio Bagel.

floriane 2_edited_edited.jpg

Floriane Delahousse
La nièce

Floriane Delahousse sort de l’école La Générale avec le spectacle J’appelle mes frères de Jonas Hassen Khemiri dans lequel elle est metteuse en scène et comédienne, elle joue dans Ruy Blas mis en scène par Roch-Antoine Albaladejo avec la Compagnie A2R et dans L’anniversaire de Pinter mis en scène par Quentin Crunelle.

En 2019 elle créée la Compagnie du Vent Contraire avec Lionel Correcher et Maëlys Simbozel.