Qui sommes-nous ?

La Compagnie Les Démarqués est une compagnie de théâtre professionnelle établie à Montpellier.

 

Son objectif est de donner envie, susciter l’intérêt,  s’amuser d’une situation, la questionner, transmettre un témoignage ou partager une émotion autour de sujets engageant une dimension humaine - intime ou collective - fortement mobilisatrice, par le biais de la représentation d’œuvres classiques, de pièces historiques et de textes modernes ou plus contemporains.

Les Démarqués ont par ailleurs engagé un partenariat avec la compagnie À visage découvert, qui présente à ce titre deux pièces maîtresses de l'œuvre de Jean Racine mises en scène par Jean-Yves Brignon : Phèdre et Andromaque.

Une thématique engagée

Dans une optique résolument humaniste, axée notamment sur la mémoire et la transmission, la pièce Moi, Alfred Dreyfus, inspiré par le journal du célèbre “prisonnier de l’Île du Diable” et la correspondance avec sa femme Lucie, met en scène le capitaine Dreyfus en tant qu’acteur de sa propre affaire, rôle qui est resté largement et fort injustement méconnu. 

 

L’ultime opus de Gabriel Arout, Oui, sorte de testament moral de l'auteur, mis en scène par Maryan Liver, poursuit une perspective tout aussi humaniste, qui fait se confronter, dialoguer puis fraterniser deux individus que tout devrait opposer : en pleine Seconde Guerre mondiale, deux condamnés à mort se retrouvant nez à nez dans la même cellule, l’un juif, l’autre ancien S.A...

Bien au-delà du contexte de la Résistance pendant l'occupation allemande, Le Silence de la mer de Vercors, mis en scène par Gilbert Ponté, est incontestablement une pièce sur la désobéissance, qui sonne comme un appel au réveil des consciences, au sursaut face à l'inacceptable.

Quant à Huis clos, on en retient habituellement la formule devenue culte “L’enfer, c’est les autres”. Maryan Liver nous amène à en reconsidérer la signification, à travers une mise en scène futuriste, une scénographie froide et abstraite qui souligne par contrecoup l’irréductible humanité des personnages. Dans cette représentation parodique qu’en fait Sartre - non dénuée d’un humour particulièrement grinçant qui continue à faire remarquablement mouche ! - l’enfer ne serait-il pas plutôt le fait de se sentir éternellement l’objet, le prisonnier du regard et du jugement des autres, connecté par le besoin et le pouvoir et non pas par l’amour ?

Une volonté de partage

Dans une veine plus ludique, qui n’exclut en rien la dimension pédagogique que la compagnie ambitionne de porter, elle propose enfin la comédie Comment élever un ado d’appartement 2.0, version théâtralisée de l’essai d’Anne de Rancourt mise en scène par Renaud Castel.

Dans le cadre de représentations en milieu scolaire, l’un des comédiens de la pièce pourra - à la demande d’un enseignant ou responsable d’établissement - intervenir auprès des élèves afin de leur permettre de mieux suivre la représentation et d’en apprécier les enjeux. 

De même qu’un “bord de scène”, à l’issue de la représentation, sera volontiers engagé avec les élèves désirants discuter avec l’équipe artistique.

 

La compagnie organise dans le même esprit des rencontres avec des intervenants extérieurs tels que : auteurs dramatiques, enseignants, représentants d’association, etc. afin de répondre à la curiosité de spectateurs qui souhaiteraient échanger avec la personne invitée autour de ce que la pièce représentée met en jeu. 

18 avenue Frédéric Mistral

34000 Montpellier

Tel: 07 82 03 82 75

Nous contacter par E-Mail

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon

©2020 Sophie Albrecht pour Les Démarqués